Quand l'outil devient jouet, alors le travail devient un jeu.

19 Août 2017 @ 22:22
Accueil :: ClaimID :: GProfile :: Twitter ::  ::  
Recherche   
Découvrez l'histoire de Milly-la-Forêt...

Visitez la Chapelle Saint Blaise des Simples...

Hugues de Bouville - Seigneur de Milly



Découvrez le Geocaching !



Poésie numérique: Évocation Coctalienne
Transmis par: Admin actif 26 Mai 2002 @ 19:02
Site touristique de Milly
    " Le rêve est un monde dont nous sommes autant les dupes que nous le sommes du nôtre. "

Jean Cocteau









    "Si j'étais prince et si j'habitais le Château, j'aurais la chance de me faire enterrer sous les dalles de ma chapelle. Mais prince ne suis et je n'habite que l' annexe du manoir seigneurial. Hélas, j'y reposerais trop seul et trop loin de ceux que j'aime. Sinon, peut-être aurais-je intercédé auprès de l'archevêque et du maire, afin d'y dormir ce sommeil dont l'autre n'est qu'un préambule".




























Sorry, your browser doesn't support Java(tm).

Cliquez pour en savoir plus sur ce monument
    Les chevaliers des Croisades avaient rapporté d'Orient la lèpre et, à partir du XIIe siècle, les léproseries s'ouvraient en France de plus en plus nombreuses pour accueillir les malades. C'est ainsi que fut construite celle de Milly, comprenant une chapelle édifiée en 1136. Vers 1950, il ne restait plus de la maladrerie de Milly qu'une chapelle dédiée à Saint-Blaise, patron des guérisseurs, martyr du IVe siècle qui guérissait par les "simples", c'est-à-dire les plantes médicinales et les prières.
Saint Blaise

    Découvrez la Maison de CocteauCocteau, lorsqu'il découvrit cette histoire, voulut redonner vie à cette chapelle abandonnée. Lui qui disait : "Le souffle qui m’habite, je le connais mal, mais il n’est pas tendre. Il se moque des malades" décorera les murs de la chapelle, en souhaitant que ce fut au profit des oeuvres sociales de Milly. Voeu respecté lorsqu'en juin 1959 donc, les notables de Milly font la démarche auprès de Cocteau, qui déjà en juin 1957, achevait les peintures de la Chapelle des Pêcheurs à Villefranche, lui demande de décorer la chapelle Saint-Blaise. Il achève ce travail en août. Elle sera inauguré le 23 avril 1960.



    "Au sujet de cette entreprise, on m'a prêté des paroles inexactes, bien des boutades stupides. C'est la rançon d'une époque de commérages où les poètes, qui donnent leur sang chaque minute, passent pour des acrobates et pour des tricheurs. Hélas, sauf à certaines fêtes, une chapelle peinte par un artiste cesse d'être un sanctuaire pour devenir un simple objet de curiosité. Je le regrette et je me console en sachant que l'art est un sacerdoce, en constatant qu'il impose aux esprits inattentifs une sorte de méditation silencieuse, une halte indispensable au centre des tumultes contemporains... J'exprime une reconnaissance sans bornes aux gardiens de ces édifices, au respet avec lequel ils les entretiennent et à l'intelligence patiente qu'ils mettent à éclairer les visiteurs."





" On croyait que c'était une vieille clocharde dormant sous la poussière.
C'est au contraire une belle romane. Il y règne un tel calme, une telle solitude,
une telle ignorance de l'actualité que je m'y enferme comme dans une fusée,
un astronef apte à traverser les âges
"
.
[Villefranche, Nice-Matin 23 juin 57]


    Dans le petit jardin des simples aménagé autour de la chapelle, une mise en garde :

    " les plantes simples sont souvent toxiques et vénéneuses "...

    On y trouve les plantes les plus connues et les plus cultivées à Milly, il s'agit de la menthe, l'absinthe, le ricin, le polypode, la saponaire, l'aunée, l'armoise, l'angélique, la digitale...

Au fond du jardin...

    Au fond du jardin, un faux puits en pierre anciennes abrite la cloche qui sonnait l'ouverture et la fermeture du marché de la grande halle.


Vitrail dessiné par Cocteau



    "... Une tête de Christ en croix surmonte l'autel presque barbare entre deux profils d'anges. Au-dessus de ces trois grandes figures je raconte une fois de plus la scène classique de la Réssurection. Les gardes dorment. Les Milliacois eurent vite fait de les surnommer. Il y a le Dormeur assis, le Baîlleur, le Dormeur debout, et tandis que l'ange, à l'extrême droite, soulève les linges du linceul, le Christ quitte le sépulcre et désigne le ciel de sa main droite, trouée et auréolée. Une nacre marine de coquillage irise les graves méandres d'un trait de sépia que rafraîssent la pourpre, le bleu pâle, le vert mousse, le jaune safran et le mauve des colchiques d'Apollinaire, qui se retrouveront peintes entre les diverses fleurs avec lesquelles Saint Blaise soignait les malades. Pareilles à des lances médiévales, les hautes tiges des Simples présentent les armes entre la porte encadrée de feuilles de menthe et l'abside. L'Allemagne a éxécuté, d'après mes maquettes, et offert à la France, les trois vitraux qui ornent les ouvertures étroites et distribuent le soleil du soir en taches multicolores. Sous le bénitier, un chat naïf, de style roman, observe l'ange. Il semble guetter un oiseau. César, de fer en forme de bouquets a hérissé les niches, et un jeune céramiste de quatorze ans, Yann Madeline, exécuté le crucifix réglementaire sur la Sainte Table. "




    En rentrant dans la chapelle, on découvre sur le mur de gauche, la jusquiame, la belladone, la valériane, la guimauve. Sur le mur opposé, l'arnica, la renoncule, le colchique, l'aconit. Et de chaque côté de la porte d'entrée, des gentianes qui encadrent la célèbre menthe de Milly.


Buste de Jean Coteau offert par Arno Breker

    Le 16 octobre 1964, a lieu l'inauguration du buste en bronze d'Arno Breker qui l'offre à la chapelle. La cérémonie est réhaussée par la venue de deux des amis de Cocteau, les académiciens René Clair et Marcel Pagnol.


Vitraux offert par Paul Becker

    Le 14 octobre 1971, Paul Becker offre deux vitraux à la Chapelle Saint-Blaise pour le 7ème anniversaire de la mort de Cocteau.



Cocteau est fait Citoyen d'honneur de Milly le 19 mars 1955, à cette occasion le maire Pierre Darbonne, prononce les paroles suivantes à l'adresse du poète Milliacois :

"Nous ne pouvions rester insensibles au prestige universel qui jaillirait sur nous. Nos enfants seront heureux de savoir qu'il existe maintenant, à côté de Milly de Lamartine, un Milly de Jean Cocteau ", " J'espère que vous ne nous quitterez pas ! ",

" Vous m'aurez pour l'éternité ".

On peut lire l'épitaphe suivante sur sa tombe :

' Je reste avec vous '.





Je reste avec vous.









Chapelle Saint-Blaise des simples




Vous trouverez les ressources suivantes à la médiathèque de Milly :


    " Histoire de Milly-la-Forêt "
    par Léon Marquis - ref 944-365-MIL (réédition des "Recherches Historiques sur Milly-en-Gatinois" paru en 1897)
    "Essais historiques sur la ville de Milly" par Armand Sougit (1814-1897) - ref 944 365-MIL
    "Milly et son Histoire" par Raymond-Auguste GEBER et Marcel Houdy - ref 944-365-MIL
La Chapelle vers 1900
Chapelle Saint-Blaise-des-Simples


Chapelle Saint-Blaise sur Wikipedia

Association des amis de la Chapelle Saint Blaise

Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman

Milly 1900




Blog :: BuzzNet :: TrekEarth ::  ::  ::  

 David REVERCHON
Site PostNuke, CMS écrit en PHP, sous GNU/GPL licence.